Maillots de bain Seagale : c’est l’armure à la plage

seagale-maillot-de-bain-homme-ville

Les maillots de bain Seagale sont nés de l’envie de Matthieu et Bertrand, deux amis frenchies, de mettre au point le maillot de bain pour l' »active lifestyle » . Ils voulaient parvenir à combiner une coupe idéale, une qualité de tissu avant-gardiste et un look aussi à l’aise dans les flots que dans une pool party ou un cocktail d’après plage entre amis.

L’un des nombreux secrets des maillots Seagale est de cacher sous le short un véritable boxer de bain. Ainsi le maintien est assuré derrière une allure de short tout terrain. Par ailleurs une des poches cache une poche zipée discrète permettant de garder ses plus précieuses affaire bien à l’abri (les autres affaires précieuses étant déjà prises en charge par le boxer !).

Des finitions résistantes, un cordon de serrage interne et une ceinture boutonnée achèvent de lui donner son allure chic et souple. Un produit hybride donc, ultra confortable et une quête d’absolu en matière de technologie qui a emmené nos deux créateurs dans le monde des nanotechnologies.

Contrairement aux slips et boxers de bain habituellement tissés en maille et longs à sécher, les maillots Seagale sont faits en chaîne et trame rigide (non stretch). Mais pour obtenir une coupe ajustée permettant aussi une grande liberté de mouvement, la structure de tissage très serrée étant peu souple, il a fallu faire appel à des fibres innovantes. Leur fabrication est plus lente, plus précise, plus complexe (donc plus chère). Le tissu qui en résulte est ultra résistant, léger, peu sensible à l’humidité et résistant aussi très bien au chlore, à la transpiration et au sel car il rentre moins d’eau dans les fibres.

L’une des particularités surprenantes de ce tissu est d’être hautement hydrophobe. Lisse au toucher, sa surface se révèle (au microscope), être en fait nano-rugueuse, c’est à dire que l’eau tombe sur des piliers et non une surface lisse, une armée de petites piques repousse le poids des gouttes d’eau et lui évitent de toucher la surface du tissu. Ceci va permettre au short de sécher plus rapidement à la sortie de l’eau.

Le traitement déperlant des tissus est généralement à base de fluorocarbone (non biodégradable) mais ici la nanotechnologie est inerte et éco-friendly sans aucun traitement chimique.

Le tissu extérieur du short a été soigneusement choisi pour ses propriétés bi-stretch et sa grande élasticité. Une qualité et une résistance digne des shorts de surfeurs pros. On a aimé son aspect mat, son opacité et son toucher très doux. Le boxer intérieur est très bien pensé aussi, il offre une élasticité encore plus grande pour bien suivre tous les mouvements du corps. Il est agréable contre la peau et son maintien est impeccable. Le plus bluffant étant la résistance à l’eau, lui permettant de redevenir un short de ville après un rapide séchage.

Tout juste lancés en mai 2014, les deux premiers modèles Seagale, bleu et orange, ont commencé à envahir les plages de France et d’ailleurs. Vendus sur le site Seagale.fr (livraison offerte et retour gratuit sous 30 jours en France métropolitaine) mais aussi Les Petits Frenchies et Les ModernistsD’autres coloris et d’autres modèles sont attendus prochainement.

Choisir un maillot de bain c’est prendre en compte de nombreux paramètres pratiques et esthétiques. Ni marqués surf, ni bariolés ou bardés d’un gros logo, les maillot Seagale ne lorgnent pas sur les styles et les motifs vite démodés. L’intemporalité qui est à l’origine de la quête d’élégance de Seagale se traduit par une coupe fitée avec justesse, une panoplie de qualités techniques et des détails qui parviennent à la fois à marquer une identité tout en restant discrets.

Prix : 129€  | Seagale.fr