Cuba Libre : cocktail frais et authentique

bacardi-cuba-libre-cocktail

Né il y a plus d’un siècle, le cocktail Cuba Libre a traversé les âges pour devenir l’un des drinks incontournables de notre époque. Dégusté en apéritif, dans un bar ou à la maison, il a su dépasser toutes les modes et reste un des cocktails les plus populaires au monde.

Mais quelle est l’origine du cocktail et de son nom ? Le cocktail a vu le jour après la guerre hispano-cubaine, lorsque les troupes de Teddy Roosevelt arrivèrent en grand nombre à Cuba. Un après-midi, des soldats américains en permission se réunirent dans un bar local. L’un d’eux passa alors la commande suivante : du BACARDÍ CARTA ORO, du cola avec glaçons et un quartier de citron vert. La boisson suscita la curiosité des autres soldats qui commandèrent tous la même. L’un des soldats suggéra alors de porter un toast et déclara “Por Cuba Libre !”, en l’honneur de la récente libération de Cuba. Le Cuba Libre, tel qu’on le déguste encore aujourd’hui, était né.

Soixante ans plus tard, la famille Bacardí fait à son tour face à une terrible épreuve. C’est en effet le régime révolutionnaire de Cuba qui la pousse à l’exil en saisissant tous les biens de la société. Chassés du pays, les membres de la famille Bacardí perdent leur entreprise et leur toit, mais pas leur détermination légendaire. Ils recommencent alors ailleurs, en se repliant sur leurs bases installées à travers le monde, à Porto Rico, au Mexique et en Espagne. La marque n’a ainsi fait que confirmer son statut d’icône et n’a cessé d’inspirer la mixologie : les plus anciennes recettes de Mojito (1931), de Daïquiri (1898) et surtout de Cuba Libre (1900) étaient toutes réalisées à partir de rhum BACARDÍ.

Afin de rendre hommage à son héritage, la marque de rhum révèle aujourd’hui un nouveau design et une nouvelle appellation pour deux de ses références phares : deux des rhums les plus emblématiques de BACARDÍ changent de nom cette année pour retrouver leurs appellations d’origine et réaffirmer leur identité latine. Le BACARDÍ GOLD devient ainsi le “BACARDÍ CARTA ORO”, tandis que le BACARDÍ SUPERIOR répondra désormais au nom de “BACARDÍ CARTA BLANCA”. 

Retour aux origines aussi avec la metal cup. Pour donner vie au plus authentique des Cuba Libre, les adeptes de la mixologie servent leurs invités dans une metal cup qui rappelle directement les origines du cocktail et conserve sa fraîcheur plus longtemps.

En bonus, la recette originelle :
Pour préparer ce cocktail, né à la fin de la guerre d’indépendance cubaine, rien de plus facile. Il suffit de :

• Presser deux quartiers de citron vert dans le verre (à choisir lourds et fermes pour plus de saveur)
• Ajouter 4 cl de rhum BACARDÍ CARTA ORO, vieilli en fûts de chêne
• Remplir un verre de glaçons 
• Allonger avec un cola de qualité
• Déguster !

Cet été, BACARDÍ célèbre le Cuba Libre avec un nouveau pack, en vente exclusivement chez Monoprix, qui réunit une bouteille de rhum BACARDÍ CARTA ORO et deux verres en métal. Leur design épuré et métallique fait de ces verres les contenants parfaits pour déguster un Cuba Libre frais et équilibré. 

[quote]Pack Cuba Libre en exclusivité dans les Monoprix à partir du 3 juin 2015. Prix moyen : 16,69 €.[/quote]

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.